Le réseau des animateurs jeunesse

Les réseaux des animateurs jeunesse de la Ligue de l’Enseignement permet la coopération entre des professionnels de différentes entités (associative ou communale) et de différents milieux (rural ou urbain). Ces rencontres favorisent la mise en place d’actions communes autour de projets ou de situations.

Nous distinguons deux formes d’animation des réseaux :

Le réseau « d’intervention » qui désigne une collaboration entre professionnels autour d’une situation pour proposer une réponse adéquate. Il est question de mobiliser toutes les ressources utiles, qu’elles soient professionnelles ou non.

Le réseau de « prévention » où il s’agit de développer des collaborations, de définir des procédures, de systématiser/favoriser des échanges d’informations sur les pratiques afin de prévoir comment fonctionner ensemble quand une situation se présente.

Votre contact

Sylvain FEUILLADE

✉️ sfeuillade@laligue86.org

📱 06 70 63 72 88

📞 05 49 38 37 46

Les 4 objectifs du réseau jeunesse

  • Le support à un professionnel, à un groupe ou à un projet à réaliser : il s’agit de fournir à l’animateur ou au groupe des ressources (savoirs, expertises, informations, relations, financement..) dont il a besoin pour agir mais qu’il ne possède pas face à un problème à résoudre, ou à un projet qu’il a à réaliser. L’animateur fait alors appel au réseau pour obtenir des informations, des savoirs et des savoir-faire qui lui manquent pour les combiner à ceux qu’il possède.
  • L’apprentissage réciproque : les membres du réseau ne cherchent pas à créer un savoir collectif mais à rendre possible l’enrichissement des uns par les autres, en échangeant des connaissances et des savoir-faire, en fournissant des aides réciproques.

  • Former : lorsque le réseau ressent un manque trop fort dans les compétences dont il dispose et pour répondre à une problématique ou une demande, il peut être amené à proposer des formations spécifiques à ses membres. Ces formations ne doivent pas se substituer aux dispositifs propres à chacune des institutions (GAAE, formations professionnelles, etc..) auxquelles appartiennent les membres du réseau.
  • Combattre l’isolement de l’animateur : les réunions ont lieu dans des accueils jeunes du département qui participent à ces réunions. Ce réseau doit permettre de rompre l’isolement professionnel de certains animateurs, notamment parfois ceux travaillant en secteur rural. Nous promouvons le « aller vers » pour inciter l’animateur à « sortir de ».